Cinq idées reçues … mais fausses !

10 Mar 2021
idees recues sommeil Emma Matelas

Qui dort dine

En fait, c’est exactement le contraire : qui ne dine pas dort mal ! La faim peut en effet provoquer des réveils intempestifs, d’autant que pendant le sommeil, le corps a besoin d’énergie pour respirer, faire battre le cœur etc. Mieux vaut donc se sustenter pour avoir une bonne nuit, sachant que certains aliments sont à privilégier, et d’autres à éviter

 

Avant minuit, les heures de sommeil comptent double

En réalité, ce ne sont pas les heures avant minuit qui comptent le plus, ce sont … les premiers cycles qui assurent le sommeil le plus réparateur possible. Et ce, que l’on se couche à 22 heures ou à 4 heures du matin. Ce mythe tient au fait que, en règle générale, un coucher tardif est associé à une soirée festive, avec tout ce que cela comporte d’excès – excitation, consommation importante d’alcool etc.

 

Le sommeil, ça vient tout seul

« Plus on le cherche, plus il nous fuit » … Après vingt minutes à se tourner et à se retourner dans son lit, mieux vaut donc se lever et faire quelques pas pour se dégourdir les jambes. On peut également se livrer à une activité calme telle que la lecture. A condition toutefois de prendre un  « vrai » livre, pas une tablette dont la lumière bleue est susceptible de dérégler notre horloge interne.

 

Un ronfleur dort profondément

Un sommeil bruyant n’est pas nécessairement réparateur, loin de là. Les ronflements sont effet parfois accompagnés de petites pauses respiratoires appelées apnées du sommeil, qui se répètent 100, voire 200 fois dans la nuit ! Ces apnées épuisent littéralement le dormeur, qui se réveille avec la sensation (fausse) de ne pas avoir fermé l’œil de la nuit.

 

Huit heures, la durée idéale de sommeil

Nous ne sommes pas égaux devant le sommeil. Certains, comme Bonaparte, se contentent de quatre heures quand d’autres, Einstein par exemple, ont besoin de onze heures pour être en forme. Seule 2 % de la population générale peut se contenter, sans dommages durant la journée, de six heures. L’important, pour chacun, est de respecter son rythme personnel.