Dînez léger … mais dînez !

10 Mar 2021

Contrairement à une idée reçue, il n’est pas conseillé de se coucher le ventre vide. Mais cela n’autorise pas pour autant à manger n’importe quoi n’importe quand ! Un repas trop riche, à coup de viande en sauce ou de fromage fondu par exemple, occasionnera une digestion lente et difficile qui va nuire à la qualité de votre sommeil.

 

L’efficacité de la mélatonine

Les nutrionnistes recommandent de privilégier les aliments qui contiennent un acide aminé particulier appelé trytophane, car celui-ci augmente la sécrétion et la synthèse de mélatonine Cet acide aminé se trouve dans de nombreuses denrées : produits laitiers, œufs, légumineuses (lentilles, pois cassés, pois chiches …). Mais encore faut-il l’associer aux bons nutriments, ceux-là même qui permettent de capter en priorité cet acide aminé au détriment des autres.

 

Vive les fruits et légumes

En pratique, on privilégiera donc, en complément d’une de ces légumineuses, du soja (en steak ou en tofu) ou des produits céréaliers semi-complets voire, mieux encore, complets. Et, pour « caler » l’estomac, un plat de sucres lents tels que du riz, des pâtes ou du quinoa est une bonne solution.
Autre possibilité, pour favoriser un sommeil de qualité : déguster des fruits et des légumes naturellement riches en mélatonine. C’est le cas des tomates, des olives, du raisin ou des bananes. Mais aussi, et c’est moins connu, des cerises que l’on peut déguster nature ou dans des gâteaux à base de farine complète.

En revanche, outre les protéines et l’alcool qui ont un effet négatif, il existe un certain nombre d’épices à bannir définitivement de vos repas du soir. Attention donc au piment, au curry, au cumin et même … au poivre.
Enfin, les horaires de repas doivent être adaptés à ceux de son coucher, c’est-à-dire deux à trois heures avant d’aller au lit.