Grossesse : bien préparer son sommeil

10th Mar 2021

Les troubles du sommeil sont fréquents durant une grossesse. 44 % des femmes au 1er trimestre et 64 % au 3ème sont concernées. Parmi les facteurs explicatifs, on trouve en premier lieu les modifications hormonales, avec une forte sécrétion d’œstrogènes et de progestérone qui favorisent les insomnies, ainsi qu’une production de prolactine en fin de grossesse qui provoque, elle, un sommeil de plus en plus fragmenté.

 

Reflux et crampes
Autre élément susceptible de nuire à la qualité du sommeil, dans la journée comme durant la nuit : la survenue de reflux gastro-œsophagiens, ces remontées acides dans l’estomac qui provoquent une sensation de brûlure et qui sont, malheureusement, favorisées par la position allongée.

Enfin, une femme sur 4 connaît en fin de grossesse le « syndrome des jambes sans repos », avec des crampes nocturnes régulières qui obligent parfois la future maman à se lever en pleine nuit pour se décontracter.


Sur le côté gauche

Du fait de l’augmentation du volume utérin, la position sur le côté apparait rapidement comme la plus confortable pour une femme enceinte. Mais à gauche ou à droite ? La réponse est scientifiquement établie : se coucher sur le côté gauche permet d’augmenter la pression sanguine, ce qui favorise l’apport en oxygène pour le fœtus. Mais il ne s’agit là que d’une recommandation, pas d’une obligation absolue. Le plus important reste la sensation de confort personnel éprouvé par la première concernée, la personne qui dort ! Et pour cela, un coussin bien placé – par exemple entre vos jambes repliées ou sous votre abdomen- peut vous y aider.

Un dernier conseil, valable tout au long de la grossesse : dormez quand vous pouvez, au rythme qui vous convient, y compris avec de siestes courtes (mais réparatrices) durant la journée. Car lorsque bébé sera là, c’est en grande partie lui qui, les premiers temps, dictera votre alternance veille/sommeil …