Les différentes postures de sommeil

11th Mar 2021

Les différentes postures de sommeil 

Comment les postures de sommeil affectent-elles la qualité de votre sommeil ? 

Une durée de sommeil adaptée n’est pas le seul sésame pour un sommeil sain et de qualité. La façon dont nous nous installons dans le lit joue également un rôle essentiel, susceptible d’affecter la qualité de notre sommeil. 

Une mauvaise posture de sommeil peut avoir des effets négatifs : 

  • se réveiller raide et tendu le lendemain ; 
  • déclencher des douleurs dans différentes parties du corps, mal au dos par exemple ;  
  • affecter la respiration nocturne.  

Tous ces facteurs liés à la posture de sommeil peuvent, une fois réunisavoir des conséquences à la fois sur notre santé physique et sur notre sensation de repos le lendemain. 

 

Existe-t-il un lien entre la qualité de sommeil et l’oreiller

Pour bien dormir la nuit, nous avons non seulement besoin d’un bon matelas, mais également d’un bon oreillerIl existe un lien entre la qualité de votre sommeil et le choix de son oreiller. En effet, des études ont montré que les personnes se plaignant de mal dormir sont également insatisfaites du confort de leur oreiller. 

Des analyses plus poussées ont révélé que les participants de l’étude utilisant un oreiller classique (de forme ovale ou rectangulaire) étaient en moyenne moins satisfaits de leur sommeil que les sujets ayant dormi avec un oreiller ergonomique (plusieurs couches/formats). 

Certaines études suggèrent que les oreillers ergonomiques permettent de diminuer les maux de tête, les raideurs dans le cou et les douleurs dans les épaules. 

 Voilà qui expliquerait le lien entre le choix de votre oreiller et la qualité de votre sommeil.

 

Quels critères prendre en compte dans le choix d’un oreiller ? 

Pendant le sommeil, l’oreiller doit maintenir la tête et le cou dans une posture neutre. Sinon, il peut en résulter un stress biomécanique sur la structure des vertèbres cervicales, souvent associé à des douleurs dans la colonne cervicale le lendemain.  

Dans ce cas, la hauteur du support de cou est essentielle : la colonne vertébrale doit être alignée pendant le sommeil, de manière à ce que la tête ne soit ni trop haute ni trop basse. Les matériaux aussi ont leur importance. Des études ont démontré que le latex et la mousse à mémoire de forme procurent un support de cou susceptible d’améliorer la qualité du sommeil. 

A contrario, les études laissent à penser que les oreillers en plume sont à éviter. Ils ont en effet été fréquemment associés à des réveils multiples pendant la nuit, une qualité de sommeil moindre et un mauvais confort d’oreiller.  

Puisque notre température corporelle doit descendre d’environ 0,5 °C pour nous endormir, et d1 °C supplémentaire pour nous maintenir en sommeil profond, notre oreiller Emma incorpore la technologie UltraDry de régulation de l’humidité, afin de dormir au frais et confortablement.

 

Dormir avec son partenaire : quelles problématiques ? 

Par rapport aux nuits où vous dormez seul dans votre lit, dormir avec un partenaire peut mener à une diminution de la phase de sommeil réparateur et à un allongement de la phase de sommeil paradoxal. 

Les ronflements, les mouvements vigoureux ou les réveils fréquents de votre partenaire pendant la nuit peuvent perturber votre sommeil, menant à terme à une fragmentation et une efficacité diminuée du sommeil 

Des études ont prouvé que les personnes (notamment les hommes) qui dorment avec un partenaire font preuve de mouvements plus discrets que lorsqu’elles dorment seules. Il a également été révélé que le sommeil des femmes est plus souvent perturbé par leur partenaire masculin.

 

Quels sont les avantages de dormir avec un partenaire ? 

La recherche a démontré que les couples qui dorment ensemble bénéficient en moyenne d’une meilleure qualité subjective de sommeil, d’une durée totale de sommeil plus longue, ainsi que d’une efficacité de sommeil améliorée. 

 

La synchronisation du sommeil 

De plus, les phases de sommeil des partenaires sont plus synchronisées lorsqu’ils dorment ensemble. La synchronisation du sommeil est un terme fréquemment utilisé pour décrire une situation où les couples entrent dans la même phase de sommeil en même temps ; s’endorment ou se réveillent en même temps pendant la nuit ; présentent des similarités sur les temps d’endormissement et de réveil ; coïncident dans leurs mouvements physiques au cours de la nuit. 

De plus, dormir avec un partenaire influe sur notre production d’hormones : l’ocytocine (également connue comme « l’hormone de l’amour ») est produite par le cerveau et génère des sentiments d’empathie, de confiance, de relaxation et de réduction de l’anxiété : 

  • Lors d’un contact physique avec une autre personne, les niveaux d’ocytocine augmentent.  
  • Ainsi, quand les partenaires dorment côte à côte, la production de cette hormone procure un sentiment de calme et de relaxation qui aide les partenaires à s’endormir et à dormir aisément.

Dormir seul ou à deux ? 

La qualité de la relation romantique pendant la journée peut également se refléter sur le sommeil des deux partenaires lorsqu’ils dorment ensemble. Par exemple, la recherche a prouvé que les jours où les sujets féminins étaient insatisfaits de leur relation, le sommeil des deux époux était affecté la nuit suivante. 

Bien que la qualité de notre sommeil puisse être meilleure en dormant seul, les partenaires rapportent souvent être moins satisfaits de leur sommeil lors des nuits passées seuls.  

Il semblerait que la qualité de sommeil, objectivement déséquilibrée, diffère de la perception subjective d’une nuit reposante alliée à un sentiment renforcé de calme et de relaxation. Cela suggère que notre cerveau social accorde la priorité à notre besoin nocturne de proximité, d’intimité et de sécurité, aux dépens de la qualité de notre sommeil.

 

Les postures de sommeil les plus fréquentes 

Dormir sur le côté 

Dormir sur le côté est reconnu particulièrement bénéfique. Certains avantages que procure une posture de sommeil latérale incluent :  

  • une diminution du mal de dos ; 
  • une élimination facilitée des « déchets » de notre cerveau, qui s’accumulent au long de la journée. L’accumulation de substances de déchet dans notre cerveau étant susceptible de contribuer au développement de la maladie d’Alzheimer et autres maladies neurologiques, le potentiel clinique peut s’avérer excellent. 

Par ailleurs, la position latérale sur le côté gauche est aussi extrêmement bénéfique pour les futures mamans. Des études médicales ont montré que le flux sanguin des femmes enceintes dormant sur le côté gauche est augmenté, assurant ainsi un approvisionnement optimal en oxygène à la fois pour le bébé et la mère. 

Toutefois, cette posture risque de générer une pression intense sur la zone du cou et des épaules. C’est là qu’intervient le choix de l’oreiller.

 

Dormir sur le ventre 

En général, dormir sur le ventre n’est pas recommandé car cela exerce certaines pressions et tensions sur la colonne vertébrale. Cette posture peut générer des douleurs dans le cou et dans le dos. 

 

Dormir sur le dos 

Dormir sur le dos (en position couchée) est confortable pour de nombreux dormeurs et souvent mentionné comme particulièrement bénéfique pour éviter les rides (néanmoins, les preuves scientifiques en la matière sont faibles). Il convient toutefois de s’assurer que la colonne vertébrale est correctement alignée : c’est là qu’un bon oreiller s’avère utile.  

Les ronfleurs ou les personnes souffrant d’apnée du sommeil doivent s’abstenir de dormir sur le dos, étant donné que cette position favorise le rétrécissement des voies respiratoires supérieures.  

La recherche prouve que plus de la moitié des cas de patients souffrant du syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) sont classés comme SAOS en décubitus dorsal.

 

La posture de la cuillère 

La cuillère est une posture de sommeil pour les couples, où la personne à l’arrière étreint au corps à corps le partenaire situé à l’avant. En raison de la proximité, la liberté de mouvement est limitée. Les partenaires ont plus de risque de se heurter. Les couples se réveillent donc plus facilement dans cette position. 

D’un autre côté, cette posture permet un contact physique amplifié à l’origine de la stimulation de la production d’ocytocine, dont les effets calmants et réconfortants aident à s’endormir.