L’importance du sommeil

11th Mar 2021

L’importance du sommeil 

En moyenne, nous passons environ un tiers de notre vie à dormir. Découvrez dans cet article quelques-unes des raisons pour lesquelles il est si important de fermer les yeux le soir. 

Pourquoi une bonne nuit de sommeil est-elle si importante ? 

Le sommeil est non seulement réconfortant, mais aussi vital pour notre bien-être physique et mental. Il permet notamment au cerveau de « se nettoyer ». Le sommeil a, en effet, une fonction réparatrice en éliminant les toxines qui s’accumulent dans le cerveau.  

La bêta-amyloïde est notamment une protéine toxique qui s’accumule dans le cerveau des patients atteints de la maladie d’Alzheimer. Selon des tests, il a été prouvé qu’elle disparaît deux fois plus vite dans le cerveau des souris endormies que dans celui des souris éveillées. 

Dormir pour mieux se souvenir 

Dormir est aussi essentiel pour fixer les souvenirs. Le sommeil est aussi bien crucial pour l’apprentissage, que pour la résolution de problèmes et la consolidation de la mémoire. Une bonne nuit de sommeil est essentielle pour la réussite scolaire. Il a en effet été démontré qu’elle améliore les résultats aux examens des étudiants. 

Les risques liés à l’insomnie 

Le sommeil renforce notre système immunitaire en permettant à des cellules immunitaires spécialisées, appelées les lymphocytes, de travailler plus efficacement pour combattre les infections.  Un sommeil insuffisant peut aussi compromettre l’efficacité et la puissance des vaccins, tandis qu’un sommeil suffisant après une vaccination stimule la production des lymphocytes et améliore la réponse des anticorps. 

Le sommeil et le métabolisme 

Le sommeil est important pour la régulation des processus métaboliques et hormonaux de l’organisme. 

La thérapie nocturne 

Le sommeil paradoxal est généralement important pour la réactivité émotionnelle et le traitement de la mémoire émotionnelle. 

Pendant le sommeil paradoxal, les concentrations de noradrénaline, substance chimique liée au stress et déclenchant l’anxiété, sont arrêtées dans le cerveau. Simultanément, les structures du cerveau liées aux émotions et à la mémoire (amygdale et hippocampe) sont réactivées. Cela permet de traiter les souvenirs et les expériences bouleversants dans un état exempt de stress.  

Par conséquent, les rêves que nous vivons pendant le sommeil paradoxal nous aident à éliminer la charge émotionnelle des épisodes douloureux et traumatiques que nous avons vécus dans la journée. Les rêves pendant le sommeil paradoxal aident à guérir les blessures émotionnelles. 

En outre, le fait de dormir dans les 24 heures suivant un traumatisme a un impact positif sur la détresse émotionnelle et les souvenirs liés aux événements traumatisants. 

Comment pouvons-nous améliorer notre sommeil

Pour une meilleure hygiène du sommeil, évitez strictement tout type de stimulants tels que l’alcool, la caféine et la nicotine avant le coucher. Leur consommation peut perturber le sommeil et provoquer des réveils nocturnes. La consommation de caféine, même 6 heures avant le coucher, peut affecter la qualité du sommeil. 

Créer un environnement adapté au sommeil 

Créer un environnement confortable et adapté au sommeil : un environnement calme, sombre, bien ventilé et tempéré contribue à favoriser un sommeil de qualité. 

Avoir un rythme régulier 

Gardez un horaire de sommeil régulier pour obtenir les 7 à 9 heures de sommeil quotidiennes recommandées. Une heure de réveil régulière  même le week-end  aide à régler l’horloge naturelle du corps et évite de trop dormir. 

Faire du sport 

Évitez les siestes en journée, surtout si vous avez du mal à vous endormir le soir ou à rester endormi toute la nuit. Faites également de l’exercice régulièrement. Le sport stimule l’organisme à sécréter l’hormone du stress, le cortisol, qui active le mécanisme d’attention et de vigilance du cerveau. Cependant, il faut éviter de faire de l’exercice à l’approche du coucher : un cerveau alerte aura du mal à s’endormir. 

Pour des résultats optimaux, essayez de pratiquer le sport au moins trois heures avant le coucher. Idéalement, pour bénéficier de son effet réveillant, faites de l’exercice tôt le matin. 

Ôter les appareils électroniques de votre chambre à coucher 

Ne mettez ni télévision, ni téléphone, ni tablette dans votre chambre à coucher. La lumière bleue artificielle émise par ces appareils électroniques retarde l’horloge interne de votre corps, supprimant la libération de l’hormone du sommeil, la mélatonine, ce qui rend l’endormissement plus difficile.